Arnaques au téléphone : Ne partagez jamais vos informations bancaires

Les arnaques au téléphone à Dubai

Les arnaques bancaires se sont multipliées ces dernières années. De plus en plus de personnes se sont retrouvées prises au piège et dépouillées par ses malfaiteurs. Un grand nombre d’entre eux se font passer pour la police ou pour la banque centrale et vous demandent vos coordonnées bancaires afin d’éviter la suspension de vos comptes bancaires.

Bien que la police, les banques, etc. fassent le maximum pour mettre en garde la population contre ce type de pratique, de nombreux résidents sont encore victimes de ce type de fraudes au quotidien.

Des arnaques bancaires en hausse aux Emirats

Même si ces deux dernières années, les autorités ont constaté une baisse des plaintes, ils ont également remarqué qu’elles avaient de nouveau augmenté. Ceci s’explique par la multiplication des gangs qui exploitent ses réseaux à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Les forces de l’ordre soulignent le fait que ce type de fraude constitue une des menaces les plus graves pour les clients. En effet, les fraudeurs se font passer pour des employés de banque (par exemple des employés de la banque centrale des Emirats) et essaie de vous soutirer vos informations personnelles et bancaires afin de voler votre argent à la source (sur votre propre compte bancaire).

Le capitaine Abdullah Al Shehi, directeur adjoint du département des cyber crimes de la police de Dubaï, explique que les gangs ciblent les personnes les plus vulnérables comme les personnes âgées en se faisant passer pour des officiers de police ou des représentants du gouvernement afin de pouvoir leur voler l’argent plus facilement.

« Les banques, la police ou les fonctionnaires ne demandent pas de données personnelles relatives aux comptes bancaires par téléphone », a souligné M. Al Shehi.

Ce dernier invite également toutes les personnes à ne pas répondre aux SMS qui mentionnent que leur carte pourrait être bloquée s’ils ne mettent pas à jour les détails de leur compte. Il ne faut donc en aucun cas partager vos numéros de carte ainsi que votre code pin. « C’est une ruse pour voler de l’argent sur le compte bancaire », a-t-il déclaré.

De nombreuses plaintes exposent le même scénario : un homme avec un accent anglais approximatif appelle ses victimes se faisant passer pour la banque centrale et leur demande les coordonnées bancaires ainsi que le code PIN pour éviter que les comptes et les cartes ne soient bloquées. Ce n’est que quelques jours plus tard que les victimes reçoivent des messages de leur banque reflétant des retraits d’argent importants.

Des « phishing  » méthodes d’un nouveau genre

                      Centres de massage aux Emirats

Jamal Salem Al Jallaf, directeur du département des enquêtes criminelles (CID) de la police de Dubaï, a déclaré que ces gangs utilisent de nouvelles méthodes pour voler leurs victimes.

Une de ces nouvelles méthodes mises en place par les escrocs est l’utilisation des services de massage pour attirer les potentielles victimes. Une fois dans le centre de massage, les victimes sont ligotées et agressées jusqu’à ce qu’elles remettent leurs cartes bancaires et le code PIN aux malfaiteurs. Une fois ces éléments en main, il est très facile pour les criminels de vider les comptes bancaires des victimes.

                     Centres hospitaliers

Plus étonnant, ce type de fraudes existe également au sein des hôpitaux où les patients sont des victimes vulnérables aux yeux des malfrats. Les policiers ont déjà vu des cas où le personnel hospitalier avait volé et utiliser les cartes bancaires des patients pour faire des achats en ligne. Achats avoisinant les AED10 000.

« Il a été découvert qu’un comptable et un nettoyeur d’un hôpital privé utilisaient la carte Visa du patient pour acheter des produits sur Internet », a déclaré un responsable de la police de Sharjah.

Récemment la police a arrêté un gang de 3 personnes d’origine asiatique (incluant une femme) pour avoir voler plus de 2.8 millions de dirhams émirati via les arnaques au téléphone.

Comment signaler les escroqueries par téléphone à Dubaï

Les forces de l’ordre ont mis en place un numéro vert à appeler pour dénoncer tout type d’arnaques. Il suffit d’appeler le 901 et de signaler le numéro de téléphone de la personne qui vous a appelé.

Lors de votre appel, on vous demandera quel département vous cherchez à joindre. Choisissez l’option 3 pour être mis en relation avec le département des enquêtes criminelles (CID). Une fois connecté au département il vous suffira d’expliquer ce qui vous est arrivé et signalez le numéro de téléphone de l’escroc à la police de Dubaï.

Dans le cas où vous avez été victime d’une de ces arnaques et que cette personne a réussi à vous soutirer des informations personnelles et bancaires, vous avez la possibilité de signaler le crime via le portail e-Crime de la police de Dubaï, ici.

 

Afin d’éviter de tomber dans les pièges de ces gangs, nous vous rappelons de ne jamais communiquer vos coordonnées personnelles et bancaires à quiconque en dehors de votre banquier lors d’un rendez-vous physique.

Jamais votre banque ou la police ne vous demandera jamais ce type d’informations par téléphone.